Depuis 20 ans, le militantisme, l’engagement de femmes et d’hommes n’est plus la seule voie pour faire bouger les lignes et obtenir les moyens de mener la mission associative. Une démarche de professionnalisation peut consolider les fondations des associations.

La professionnalisation des associations consiste à renforcer les organisations afin qu’elles puissent faire face à l’immensité des défis qu’elles rencontrent (concurrence accrue, contraintes administratives de plus en plus fortes, réglementations de plus en plus complexes, baisse des subventions publiques, volatilité des dona- teurs, crise du bénévolat, etc.). Certaines associations sont encore aujourd’hui réticentes à la professionnalisation, vécue comme un concept antinomique avec l’esprit de la loi 1901. C’est même parfois un sujet de discorde au sein de la gouvernance, pouvant créer une crise interne. Pourtant, une démarche de professionnalisation bien maîtrisée ne nuit jamais au militantisme… Bien au contraire, c’est une question d’équilibre.

Le recours au salariat pour professionnaliser les associations est souvent le premier ré#exe des gouvernances faisant le constat de compétences manquantes. Pourtant, d’autres pistes peuvent être explorées en fonction des besoins et des moyens dont dispose l’associa- tion. Dès que la décision de professionnaliser est prise, il est important d’explorer les principaux moyens qu’une association peut mobiliser afin de prendre des décisions éclairées.

Pour lire l'intégralité de l'article de Fabienne Duboscq :

Télécharger l'article de Jurisassociations

Les formations à venir de Fabienne Duboscq

du 9 octobre 2024 au 15 mai 2025

# 10 + 1 jours

# 4 900€ / 5 900€ HT (5 880€ / 7 080€ ttc)